Coupes cigares de fabrique, années 20 à années 60.

Les coupes cigares de fabrique, également appelés massicot en français, ont un rôle de calibrage de longueur dans le processus de roulage des cigares. Ils existent depuis le XIXème siècle et un seul modèle, persiste encore, a être employé dans toutes les fabriques de cigares. Fixé sur une planchette, ils furent réalisés en fonte de fer, en laiton et, comme aujourd'hui, en aluminium. Un petit curseur réglable fait office de butée à la tête du cigare afin de sectionner la boquilla (pied du cigare).
Plusieurs types de lames ont cependant étés réalisé: le plus courant se présente par une lame dite en U; le modèle à la roue rotative qui permet une coupe plus régulière sans écraser la tripe (particulièrement pour les gros modules); et enfin, le modèle dit en étoile qui permet d'inter changer, dès usure, un des cinq pans incurvés.
Certains d'entre eux ont près de cent ans d'âge, et restent toujours en activité…

Coupes cigares de fabrique, années 20 à années 60 La Havane, Cuba